Pierre-François BOËT


          

- A l’âge de 12 ans, découvert par ses parents une clarinette en main (l’un des quatre instruments de cette famille de musiciens) : Il commence la clarinette dès le lendemain avec René MAROUZE Soliste de l’Orchestre National de France.
- Après trois ans avec ce professeur il entre au CNR de Boulogne Billancourt et continue jusqu’à son entrée en 1969 au CNSM de Paris avec Henri DRUART Soliste de l’Orchestre de PARIS.
Au CNSM de Paris : Il rentre dans la classe d’Ulysse DELECLUSE.

- Alors qu’il est encore étudiant au CNSM de Paris,
- Fin 1969  il passe  le concours et entre en à l’Orchestre de la Musique de l’Air où,  4 ans après, il deviendra Soliste jusqu’en 1976.
- Toujours étudiant au CNSM. et en 1970 Il est appelé pour jouer au théâtre MOGADOR (Paris) :  la clarinette Solo dans un vaste répertoire d’Opérettes de la Belle époque « OFFENBACH ». Il y jouera presque tous les soirs.
- La même année il rentre à l’orchestre symphonique PASDELOUP dans lequel il tiendra la place de 2ème soliste puis 1er  Soliste pendant 15 ans. Jusqu’en 1985.
- En 1971 il obtient au CNSM un premier prix de clarinette et un premier prix de Solfège dans la classe dite « Solfège spécialisé » (Exception pour les instrumentistes)
- En 1973 il obtient au CNSM un premier prix de Musique de chambre.
- Toujours en 1973, il est appelé pour remplacer Robert Fontaine 1er Soliste de l’orchestre Philarmonique de Radio France. Il y jouera pour la première fois dans cet Orchestre : les Pécheurs de perles( Bizet) -  et Lucie de Lammermoor ( Donizetti)
- A l’issue de ce concert il deviendra le premier remplaçant ou supplémentaire à être appelé dans cet orchestre.
-Il y jouera sous la direction des très grands chefs français et étrangers : Pierre Dervaux – Georges Prêtre – Olivier Messian - G. Solti  - Marek Yanovsky   Jusqu’en 1989
-En 1976 Il refuse du travail pour se préparer  au concours de clarinettiste de l’orchestre de la Garde Républicaine. Il y entre et tiendra suivant les circonstances la place de clarinettiste de l’Orchestre d’harmonie comme celle de Soliste de l’orchestre Symphonique.
-ll participera à l’enregistrement de 7 CDs dans cette formation.

- Avoir joué les 7 Aïkaï de Olivier Messiaen en direct à Radio-France sous sa direction de ce grand Maître est un de ses meilleurs souvenirs
- L’histoire du Soldat de Stravinsky, joué(e) de nombreuses fois fait partie de celles qu’il préfèrent. 

Musique de chambre
- En 1976 Il crée le Sextuor de clarinettes Français. Ensemble de Musique de chambre reconnu par le gouvernement français … avec lequel il fera de nombreuses tournées en Europe et au Japon. Celles du Japon seront assorties de Master-classes.
Il assure la 1ère clarinette solo.
- En 1979 le Sextuor reçoit le diplôme de « Nouveau soliste de Radio France » dans la catégorie Musique de chambre.
- Le Sextuor enregistre 2 CDs dont un avec des Œuvres récentes ou contemporaines de Jean Jacques Werner – patrice Sciortino – Florent Schmitt. Marc Eychenne.
- Avec d’autres formations de Musique de chambre il participera à de nombreux concerts en  Sonate  -  Trio -  Quintette – Octuor.
- C’est dans cette formation d’Octuor à vent qu’en 1995 il fera une tournée de douze concerts en Afrique.

Sa carrière de Professeur.
- Parallèlement à la carrière de musicien d’Orchestre, en 1971 Il obtient son premier poste de Professeur commence une carrière pédagogique dans trois conservatoires Chaville – Vélizy – Bièvres jusqu’en 1975 où on lui propose les classes de l’ ENM de Fresnes et du Conservatoire Frédéric CHOPIN (Paris XVème).
- En 1987 il obtient le C.A. de professeur (plus haut diplôme d’enseignement de la musique instrumentale)
- En 1988 Il écrit un recueil de 7 pièces pour clarinette seule « 7 à dire » édition Billaudot.
- Dans son enseignement il n’oublie pas qu’il est un des relais très direct de la tradition musicale des compositeurs français tels que Messager, Rabaud, Poulenc, Stravinsky, car ses professeurs ont travaillé et joué avec ces compositeurs de leur vivant et lui ont transmis les remarques et souhaits de ces derniers.
- A son tour, c’est avec les conseils de compositeurs français tels que, Sancan, Rueff, Rossignol, Finzi, Alain Weber qu’il joue leurs œuvres en public.


- Intéressé depuis longtemps par la relation étroite qui existe entre l’âme, le mental, le corps, et la musique : il s’inscrit à Paris à l’Ecole Française de médecine chinoise - acupuncture - dirigée par André Ratio. il y fait le cursus complet.
- Puis en 1989 toujours attiré pas les sciences et la philosophie orientale, il s’inscrit à PARIS -6 6 Langues O où il pratique le chinois jusqu’à la licence.

- En 1999 Il crée l’orchestre de clarinettes « Ebène Bleu », Orchestre composé de 30 clarinettistes. L’orchestre est composé de Petites Clarinettes mi b - Clarinettes 1,2,3 – Cor de bassets – Clarinettes Basses -  Clarinettes contrebasses. Il en est le Président et le chef d’Orchestre.
- Il dirige 10 concerts par an avec des programmes allant du Stabat mater de Pergolèse - Gloria de Vivaldi avec Chœurs - Messe du couronnement de Mozart avec Choeurs– Concerto de Hummel pour trompette – beaucoup d’autres concerti pour instruments solistes – jusqu’aux œuvres originales des ses amis compositeurs Français actuels. Lionel Rokita – Michel Chebrou – François Dartinet. Avec cet orchestre il enregistre 2 CDs :
«De mémoire d’anches »  et  «Trois cuivres au cœur d’ anches » Celui-ci avec la participation de :  Alexis Demailly : Cornet Solo de l’opéra de Paris, Jean Luc Petitprez, Professeur au CNSM de Paris, Cyril Normand :  Professeur, Soliste de l’Orchestre Pasdeloup. 

- En 2007 Il est élu Président de l’association « ADAMUS » qui donne à plus de 200 adultes la possibilité de pratiquer la musique dans le cadre du Conservatoire du XVème. 
- En 2008 Monsieur le Maire de Paris 15 le nomme « Personnalité Musicale Qualifiée » du XVème arrondissement de Paris.

- Il est aujourd’hui marié à une clarinettiste Taïwanaise Professeur en France.
- Ils viennent tous deux de créer une nouvelle forme de méthode de pratique instrumentale. Aujourd’hui ciblée sur la clarinette et le rythme elle attire d’autres professeurs d’instruments à vent qui souhaitent vivement se joindre aux projets à venir.

- Il pratique journellement les enchainements du Zhao bao (Tai ji chuan)
Qu’il pratique avec Maître Zhang Aî Jun

- En avril 2011, il part pour la chine où il donnera des masters classes à PEKIN, SHEN YANG DA LIAN . Sur 10 jours il enseignera quelques 45 élèves de très haut niveau avec un travail approfondi sur des techniques de base et sur les plus remarquables des Œuvres du répertoire Européen. Il sera dit que le professeur en place n’aura jamais pris autant de notes.

En Avril 2012 Le contrat est signé pour de nouvelles master-classes  et trois concerts en Sextuor à Taïwan.